SAUVER les chats noirs de GUIGNES

AU SECOURS !

Dans une cité, des gens abandonnent leurs chats quand ils ne sont plus chatons et d'autres habitants de la cité les maltraitent et les brûlent.

Il y a 4 adultes et l'une d'entre elle a fait 2 chatons. Certaines personnes de la cité veulent les prendre mais les protectrices ne veulent pas, pour leur protection. Notre association peut prendre les chatons, mais nous n'avons pas de structures ni de FA pour des adultes. Quelqu'un pourrait il nous aider ?

Chaque jour qui passe peut être le dernier pour chacun d'entre eux et leur agonie ne sera ni douce ni rapide.  

C'est un SOS à faire passer aussi vite que possible, un groupe de chats est en danger de mort dans cette cité de Seine et Marne. La plupart crève de faim et certains sont torturés par des habitants. Une femelle gestante à été volontairement enfermée dans une cave jusqu'à ce qu'elle en meure.

Aucun habitant de la cité n'interviendra soit par peur des représailles, soit par indifférence, le secours doit venir de l'extérieur.

Nos besoins :

  • Des cages car avant de relâcher les loulous ailleurs, on voudrait les enfermer sur place pour qu'ils repèrent leurs congénères et s'imprègnent des odeurs de façon à ce qu'ils ne s'éloignent pas trop dès qu'ils seront relâchés.
  • 1 Fa de socialisation pour les chatons

Voilà, nous sommes encore une très petite asso, mais on va pousser les murs car ces loulous sont réellement en danger de mort. Et leurs corps témoignent tellement de la souffrance par laquelle ils passeront avant de rejoindre le paradis des chats qu'on ne peut pas être indifférent. Si ça peut aider des associations à se décider à en prendre sous leur coupe (le côté financier n'étant négligeable pour aucune asso), nous avons des bons de stérilisation, les chats seront déjà tatoués et stérilisés.

L'Association Chaperlipopette 77 n'a pas le budget nécessaire pour prendre en charge ces petits martyrs, il faut des DONS, des FAMILLES D'ACCUEIL, des ASSOCIATIONS AMIES.

Chaque jour qui passe peut être le dernier pour chacun d'entre eux et leur agonie ne sera ni douce ni rapide.

Il est possible d'envoyer des dons à Chaperlipopette 77 en cliquant ICI

Précisez que cela concerne le sauvetage de Guignes.


BILAN DU SAUVETAGE (au 31/08/2012)

A ce jour, l'association a recueilli 15 chats et chatons. Il reste une femelle sur le terrain, mais il est très difficile de la trapper car des personnes de la cité la nourrissent en jetant de la nourriture par la fenêtre. Du coup, elle n'est jamais assez suffisamment affamée pour rentrer dans la trappe.

Parmi les 15 chats recueillis,

  • Une minette est partie dans le Loiret dans une famille d'accueil qui tente de lui faire reprendre confiance en elle. Elle vivait sur un balcon depuis 4 ans et allait être jetée à la rue. Elle en a été tellement traumatisée, qu'elle attaque de façon très violente, l'humain. Un vétérinaire spécialiste comportemental est venu la voir et indique qu'elle est en extrême souffrance psychologique ; il n'est persuadé pas qu'elle saura progresser. Cette minette est sous traitement médicamenteux (3 types de déstressant), ils agissent à l'inverse de l'effet escompté. 
  • Snoopy, typé siamois, sur le point d'être jeté dehors dans la cité, est parti à l'Ecole du chat de Lanvaux. 
  • Les autres sont restés au sein de l'association, dans la famille d'accueil qui recueille les chats libres comme les chats sociables. 
  • Les deux chats noirs les plus martyrisés s'avèrent être sociables : Le mâle polytraumatisé (côté droit de la cage thoracique enfoncé, colonne vertébrale en arc de cercle, patte avant droite de travers - une ancienne entorse ligamentaire -, queue de travers, brûlure sur le côté gauche - sur la photo de départ - mais cicatrisée lors de l'arrivée chez le vétérinaire et dépilation du ventre) a pris son territoire à l'étage de la maison, il est comme chez lui désormais. Il a d'ailleurs un peu de mal à partager cet acquis avec les autres. La femelle qui avait un petit extra-utérin consécutif à un choc violent au ventre, en plus des marques initiales sur son dos et à l'arrière de ses pattes, passe désormais toutes ses nuits sur le lit de la FA, à sa tête. 
  • Tina, une minette noire de 8 ans qui devait être abandonnée dans la Cité, part dans sa nouvelle famille ce WE. 
  • Un des tigrés est également sociable : Il adore les caresses. C'est un chat qui a eu un problème à l'œil gauche: ulcère, glaucome et tension. Quand nous l'avons emmené chez le vétérinaire, son œil aurait pu éclater d'un moment à l'autre. Le vétérinaire a dit qu'il fallait voir à quelle fréquence cela recommencerait mais si c'est trop rapproché, il faudra certainement l'énucléer. 
  • Les autres sont sauvages mais jeunes donc on espère qu'ils évolueront dans le bon sens. Ils commencent déjà à rentrer dans la maison quand la FA est présente. 

Aux alentours du 17 Août 2012, nous avons dû faire euthanasier le chat abandonné par un particulier d'un pavillon voisin. Ces gens étaient partis en vacances en laissant leur chat dehors, supposant que les gens de la Cité lui donneraient à manger. Un jour, il a été retrouvé avec tout le côté gauche de sa tête arraché. C'était un abcès qui avait éclaté et qui partait du haut de la tête au-dessous du menton. Les blessures étaient tellement profondes qu'il n'y avait plus rien à faire. Nous avons dû nous résoudre à le faire partir proprement et tranquillement.

Nous remercions vivement la Fondation Brigitte Bardot pour son soutien financier sans lequel rien n'aurait été possible.

L'association CHAPERLIPOPETTE 77 a déposé plainte le 23 juin 2012 à la gendarmerie de CHAUMES EN BRIE pour maltraitance sur animaux. La fondation Bardot a déjà indiqué vouloir se porter partie civile si la plainte n'est pas classée et parvient jusqu'à un juge. Espérons le !


293787-323405977745990-633538010-n.jpg

 

 



 

 

 

Date de dernière mise à jour : 28/06/2013